Les 10 Meilleures Boîtes de Nuit à Brooklyn (NY)

Depuis environ une dizaine d’années, les meilleures boîtes de New York ne sont plus forcément à Manhattan, mais de l’autre côté de la East River, à Brooklyn (et plus précisément dans les quartiers de Bushwich, de East Williamsburg, et de Williamsburg).

Le “borough” (arrondissement) de Brooklyn, grand comme presque deux fois Paris intra-muros, a su attirer des promoteurs en quête de loyers moins élevés. Ils ont aussi pu y trouver des espaces plus grands, parfois uniques (anciennes églises, usines abandonnés, etc), qui avaient l’avantage de ne pas être trop près des habitations.

En 2013, le club Output (fermé depuis 2019) fut l’un des pionniers du genre. Les DJs les plus connus au monde s’y sont bousculés presque chaque semaine pendant 5 ans. L’ambiance y était beaucoup plus décontractée qu’à Manhattan, et surtout, on y allait pour danser et pas forcément pour acheter des bouteilles hors de prix en restant avec ses amis autour d’une table.

Cela à ouvert la voie à des dizaines d’autres boîtes de nuits, bars, lounges, et rooftops en tout genre, qui ont fait de Brooklyn une destination branchée pour les clubbers du monde entier.

Pour passer une bonne soirée à Brooklyn, je vous donne ici mes 10 meilleures adresses de clubs:

House of Yes est vraiment un club à faire à Brooklyn, et ce même si vous n’êtes pas trop branché “sortie”. Il vous faudra juste être un peu ouvert d’esprit pour vous sentir à l’aise dans ce lieu à l’ambiance déjantée.

Plus qu’une simple boîte de nuit, House of Yes est un endroit multi-facette où l’on vient pour danser, s’amuser, et surtout pour y voir des shows variés (drag-queens, acrobates, burlesque, cracheurs de feu, magiciens, danseurs, chanteurs, etc). Le plus souvent, les artistes font partie de la communauté LGBT et sont habillés de manière extravagante, en fonction de leurs envies ou du thème de la soirée.

En tant que visiteur, on vous demandera également de faire un effort et de mettre un costume. Ca n’est pas obligatoire à 100%, mais fortement recommandé. Si vous n’avez rien sur vous, vous pourrez toujours en acheter un pas trop cher sur place.

Vous pouvez entrer gratuitement avant 23h à condition de réserver à l’avance (places limitées). Sinon, les prix sont raisonnables (entre 15$ et 30$ l’entrée). Attention, le weekend, la file d’attente peut prendre au moins une heure (cela dit, si vous avez un beau costume, vous passerez devant tout le monde). A l’intérieur, prévoyez environ 14$ pour un cocktail.

Facebook: House of Yes
Instagram:@houseofyesnyc

Cet espace multi-concept sur 2000 m2, construit à l’intérieur d’un entrepôt abandonné, sert de salle de concert, de boîte de nuit, de restaurant, et même de rooftop bar. Les groupes et les DJs qui s’y produisent sont variés, mais ce sont principalement des artistes de la scène indie/alternative. Je vous conseille de faire un tour sur leur site avant d’y aller pour découvrir la programmation (et acheter un billet, souvent entre 30$ et 40$). Les groupes les plus connus jouent dans la salle principale (The Hall, avec une capacité de 700 personnes), tandis que dans la plus petite (Zone 1, capacité de 200 personnes), il y a plutôt des nouveaux talents.

Si vous voulez juste prendre un verre, vous pouvez aller directement au rooftop bar (très populaire le weekend). Attention, il n’ouvre que pendant les beaux jours (printemps et été).

Facebook: Elsewhere
Instagram: @elsewherespace

Un très bon club électro avec deux salles (Good Room and Bad Room). Ambiance décontractée, public de connaisseurs, grand dance floor et prix raisonnables. Il n’est pas trop dur de rentrer à condition de ne pas avoir l’air trop trash.

Facebook: Good Room
Instagram: @goodroombk

Un petit club techno/house sur 175m2 (capacité: 140 personnes max) situé au niveau de la station de métro Central Avenue. C’est assez basique, avec juste un bar et un dance floor qui s’étire tout autour du DJ. Ambiance sombre, exacerbée par les fumigènes et le volume sonore à fond. Pour les puristes. 10$ l’entrée le weekend. Ouvert jusqu’à 4h du matin.

Instagram: @bossanovacivicclub

Petit club avec de la musique underground techno et électro. TBA (acronyme de To Be Announced) occupe un ancien garage reconverti, avec un haut plafond d'au moins 5 mètres, et des murs en briques apparentes. Entrée pas trop chère (10-20$ en moyenne, sauf si un DJ plus connu y vient). Assez détendu et pas prise de tête.

Facebook: TBA Brooklyn
Instagram: @tbabrooklyn

Cet ancien entrepôt comprend 4 espaces différents, dont le fameux Brooklyn Mirage qui accueille régulièrement les meilleures DJs du monde (récemment: Jamie Jones, Aphex Twins, Bonobo, Dixon, Carl Cox, David Guetta, etc). Les prix varient fortement en fonction du DJ (de 20$ à 80$).

Facebook: Avant Gardner
Instagram: @avantgardnerbk

Ouvert par une équipe constituée des propriétaires du bar Battery Harris à Williamsburg, ainsi que des musiciens Philipp Jung (M.A.N.D.Y), Eli Goldstein (Soul Clap), et Gadi Mizrahi (Wolf & Lamb), Black Flamingo est un restaurant/lounge/club d’inspiration latine. Au 1er étage, vous pourrez déguster des tacos végétariens et siroter des cocktails raffinés, tandis qu’au basement, à l’ambiance plus underground, vous pouvez écouter de très bons DJs mixer de l’électro et de la house. 10$ l’entrée pour le club. Public assez jeune (25-30 ans), style hipster.

Facebook: Black Flamingo
Instagram: @blackflamingonyc

Un club intimiste avec un système sonore de qualité hi-fi, une sélection exigeante de DJs (plutôt électro et musique expérimentale), des cocktails réputés “bons pour la santé”, et un sympathique café végan (ouvert aussi en journée). Cocktails a 15$.

Facebook: Public Records
Instagram: @publicrecordsnyc

Un club hipster de taille moyenne à Williamsburg, avec une piste de danse bondée les weekends. La musique est assez éclectique, avec des DJs et des groupes qui viennent de tous les horizons (hip-hop, électro, afro, indie, etc). Il y a aussi un bar plus petit à côté qui s’appelle Schimmi. 9$ la bière et 15$ le cocktail.

Facebook: Shimanski NYC
Instagram: @schimanskinyc

Dans le même complexe que le restaurant Turk’s Inn, ce bar-club possède un décor légèrement kitsch, inspiré par l'esthétique de l’Empire Ottoman. Bonne programmation musicale, avec des groupes qui jouent dans des styles variés (rock, jazz, électro, hip-hop, etc). Pour ceux qui ont un creux en fin de soirée, un vendeur de kebab se chargera de vous restaurer (cette idée est venue aux propriétaires après un séjour à Berlin).

Facebook: The Sultan Room
Instagram: @thesultanroom

Comments

Popular posts from this blog

PDT - Please Don't Tell - A New York Speakeasy

Barbès Brooklyn - Bar à New York

The Box - Théâtre de Variétés - New York